Sélectionner une page

-- Téléchargez Emily Holmes en PDF --


Parallèlement à un master en Études Théâtrales et une formation en danse contemporaine aux RIDC, Emily Holmes suit deux diplômes universitaires : l’un en danse contemporaine et pratiques somatiques, et l’autre en arts et médiations thérapeutiques.
Elle intervient en institution dans le cadre d’ateliers réguliers, ou plus ponctuellement dans le cadre d’ateliers artistiques, notamment auprès de personnes en situation de handicap physique et psychique : le lien à l’autre, l’entrée dans un mouvement collectif, la rencontre et le partage, avec une attention particulière en direction des personnes éloignées ou exclues de la culture ou de la société, occupent une place prépondérante. Le mouvement est la porte d’entrée de sa démarche, et le corps devient l’espace d’expression de tous les possibles, parfois même de l’indicible ; elle se plait à mélanger les univers, dans un perpétuel dialogue, hybridations entre références académiques et formes non-conventionnelles.

 

C’est cette approche qui la pousse à développer Naïades, performance transdisciplinaire mêlant danse, musique expérimentale et création vidéo, en collaboration avec le duo crystal sound project et Victoria Donnet, avec qui elle travaille sur plusieurs projets depuis 2019, recevant le soutien du Centre d’art Contemporain La Traverse (Alfortville) ; puis, le projet Habiter l’espace entre, en collaboration avec le collectif Watkaz et Slyks, soutenu par le collectif La Méandre (Chalon-sur-Saône) et La Fabrique de La Danse : une étape de travail sera présentée à la Maison des Réfugiés dans le cadre de l’Hyperfestival 2021 à Paris, et est également sélectionnée pour une résidence et ouverture de saison à 6Mettre – Pôle de création transdisciplinaire dédié aux arts vivants. Un autre projet en cours d’écriture, Identités Remarquables, en collaboration avec le plasticien Jérémy Dussaussoy et la chanteuse et performeuse Alice Cathelineau, interrogera l’espace public en mêlant danse, sculpture sur bois, chant lyrique et performance, suivi d’une exposition conçue in situ, recevant l’appui du Générateur et de l’espace d’art contemporain Les Thermes.

 

Ses dernières créations en solo, les “Manifestes en mouvement”, se portent sur le corps contraint, notamment à travers les injonctions sociales portant sur le corps et les rôles sociaux féminins.En ce sens, son premier court-métrage / film performatif Cartographies sensorielles du spécimen en confinement est sélectionné et diffusé en ligne par la Cinémathèque française dans ses Lettres de Cinéma, et également finaliste du Austin Indie Film Festival et semi-finaliste du WNY Film, Art and Music Event (FAME). Elle créée Vous avez dit Républicaine ?, performance dansée pour la soirée de clôture de [Frasq] Rencontre de la Performance #12 au Générateur, lors d’une carte blanche sur le thème de la désobéissance, et La Sagrada Vulva, présentée à la galerie The Window, dans le cadre du week-end de performances  TRANCHE DE VIE #1, curaté par Catherine Baÿ en collaboration avec la Cité Internationale des arts. Elle est invitée à performer dans la seconde édition de « Hey Mummy ! » une exposition autour du transgénérationnel au féminin présenté dans la galerie du 59 Rivoli et curatée par Caroline Bravo et Sandrine Follère.

 

Elle performe Le Tribunal des Animaux pour la chorégraphe Catherine Baÿ, dans Micro-Evènement N°51, pour Tsuneko Taniuchi, ou encore le créateur Paolo Campanella, en collaboration avec le DJ Thomas Delecroix (Rive Droite Records), et le Cirque Electrique.

Artiste invitée pour les projets “Les Protagonistes” et “L’art rend visible”, initiés par la compagnie Winterstory in the Wild Jungle (Sarah Trouche), et pour la deuxième édition du festival La Chambre Verte d’Auteuil, elle intervient également pour la compagnie Étant Donné à l’Autre Lieu, dans le cadre du projet Louxor, où elle collabore avec le plasticien et costumier Sylvain Wavrant.

Elle rejoint le collectif WatKaz en 2020, et est également membre du collectif du LAP (Laboratoire des Arts de la Performance). Dans ce cadre, elle participe à des résidences de recherche et à des performances, ou propose des projets en solo, au 59Rivoli, au Générateur, aux Journées Journiac, au Musée d’Art Moderne de Paris…


Publications et profils liés




“Là où les arbres se cachent pour grandir” – écriture en cours



Identités Remarquables – écriture en cours



Habiter l’espace entre – création en cours



“Vous avez dit Républicaine ?”



BLONDE on BLONDE – Performance – Recherche en cours



Exposition Temps Suspendus



Note d’intention – Cartographies sensorielles du spécimen en confinement



Victoria Donnet



Cartographies sensorielles du spécimen en confinement



SNG / Natacha Guiller



Erella ATLAN



Parfois, je danse



Emily Holmes

2+
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •