-- Téléchargez Corps communs : une expérience esthétique collective /2 en PDF --


Ensemble

Pour poursuivre l’idée d’un corps commun collectif, j’ai crée en 2017 l’œuvre Ensemble : Inspirée de pratiques physiques utilisant le bâton (Qi Gong, Akijo, pratique gymnique suédoise…) il s’agit de se coordonner et d’entrer en résonance avec les autres participants pour former un mouvement d’ensemble à la fois improvisé et construit ; inventif et harmonieux.

L’oeuvre est constituée de neuf bâtons de bois de 150 cm de longueur reliés entre eux par des élastiques rouge vif de même longueur. Les bâtons sont décorés de bandes vertes et bleues avec pour chacun un séquençage personnalisé. L’écart entre les participants est modulé par ce lien élastique tendu pour que chacun se tienne à la bonne distance de ses partenaires.

Cette pratique collective peut se pratiquer à neuf mais aussi à six ou encore à trois. Si le nombre de participants influence l’organisation et la composition, la règle demeure : Il s’agit de maintenir – dans une relation d’interdépendance physique et psychique – le lien tendu entre les bâtons. Chaque participant manie le bâton comme un prolongement de soi : chacun répond et interprète les mouvements perçus en jouant sur les axes, la symétrie, la translation, la rotation… en écho les uns aux autres dans une attention flottante.

Grâce à cette attention et l’élasticité des liens, chacun se positionne dans ce mouvement et ce rythme d’ensemble sans se sentir contraint ; tout en étant conscient qu’il s’agit d’ajuster ses gestes par rapport aux autres, à la distance nécessaire et à l’espace.

L’interprétation projective de chacun et son appartenance à l’ensemble dépendent alors de son écoute, de son empathie, de sa personnalité mais aussi de ses capacités à intégrer et accepter les singularités, les dissonances, les accidents…Ce sont ces qualités et ces ajustements qui créent une composition d’Ensemble originale et précieuse – à l’image de la vie – avec ses accords et l’acceptation de ses dissonances aussi.

Ensemble est interprété par Bonnie Tchien, Charlotte Tassin et Florent Audoye à la Galerie 24 Beaubourg dans le cadre du Salon Turbulences #2. Février 2020

0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •