-- Téléchargez C'est clair en PDF --


L’absence des corps allongés dans un parc,
Les haleines mêlées.
Les exhalaisons profondes de la chaire dépourvue d’un attouchement.
Le nez caché ne sent pas la peau.
La bouche masquée ne dit rien du visage.
Le visage lui non plus ne dit rien.
Ou seulement, avec l’artifice du cinéma,
“clair”
Alors que tout sombre.

0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •