Sélectionner une page

-- Téléchargez Ode de caisse en PDF --


En résidence CLEA (contrat local d’éducation artistique) dans la CCFI (communauté de communes de Flandre intérieure), confiné à Méteren, entre Lille et Dunkerque, avec certains de mes camarades, nos seuls contacts humains autres que nous-mêmes ont été les caissières et les employés des magasins et commerces. J’ai écrit ce texte pour rendre hommage aux caissières, en première ligne lors de cette période délicate.

Merci à Ghérasim Luca et Jean-Jacques Goldmann pour leur aide involontaire.

À la mémoire d’Aïcha Issoudène.



Ecrire à l'auteur
1+
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •