-- Téléchargez Réveiller l’invisible, billet 8 : l'armée artiste, des coeurs au bout des bras en PDF --


“Je suis née pour partager l’amour, et non la haine”
Sophocle, Antigone

Plaidoyer en faveur d’un glissement sémantique du mot ARME et d’un retour vers sa définition première : “ce qui prolonge le bras”, pour rendre les armes des conflits et constituer une armée d’artistes, un choeur d’amour, des voix, des corps, des coeurs au bout de bras.

Les armes étaient à l’origine des outils ayant pour fonction de prolonger le bras, en effet, ne dit-on pas “arm” pour “bras” en anglais, c’est d’ailleurs ce qui a vu naître l’humain et l’a distingué de la bête, cette capacité à détourner des fragments de pierre, de bois, d’os ou de terre pour fabriquer des outils (silex, lame polie, herminette, harpon, meule, pot, …) dans le but de faire du feu, labourer la terre, chasser pour se nourrir, cuire, fabriquer des maisons, des pirogues, sculpter la roche, et très rapidement pour fabriquer des instruments (flûte d’os, aulos, conque, corne, tambour en peau et en bois, sistre avec coques de fruits, craie, pinceau, plume, tampon végétal, teinture à base d’hibiscus, feuille de laurier ou brin de sauge à brûler, …) pour pratiquer l’art et les rites.

Ces outils servant d’articulation à l’humain ont été détournés au profit de la guerre et de la destruction dans un principe martien (silex devenant poignard, couteau, épée, harpon devenant sagaie, lance, javelot, …) puis l’humain a conçu des armures et de boucliers pour se protéger des armes devenant de plus en plus élaborées pour exterminer (pistolet, revolver, fusil, canon, obus, mine, grenade, arme nucléaire, biologique, chimique, …), selon un cycle ourobourien n’ayant plus de perspective de fin puisqu’au depuis le 20ème siècle, la paix mondiale repose par exemple essentiellement sur s’armer pour se protéger en cas d’attaque d’un pays voisin.

Je veux me réveiller de ce cauchemar, je crie “Alarme ! A l’arme !” L’avenir est alarmant, le foutur doit passer l’arme à gauche, et pourtant comme faire, je ne veux pas baisser les bras, je ne veux pas baisser les armes, il faut bien apprendre à se battre pour riposter dans ce monde absurde, mais je souhaite simplement mieux choisir mes armes.

Je rêve d’un monde où les armes seraient les instruments du coeur, de la douceur, de la bienveillance, et donc de l’armée de l’amour, synchronisée aux nouvelles vibrations de la terre, sous l’influence vénusienne. Où l’imagination de l’humain serait mise au diapason de Vénus et au service de la fabrication d’outils pour répandre la joie et où nous serions les guerriers de l’amour munis de nos épluches-légumes, de nos casseroles, de nos encens, de nos tambours, de nos harpes, de nos pianos, de nos pinceaux, de nos stylos, de nos plumes, et aussi de nos bras, de nos voix et de nos mots. Nous tous, nous toutes, architectes de nos vies, armée artiste, choeur de l’amour, nos coeurs au bout des bras.

MÉTÉORA OURA AURORE LE POGAM LALOY prière à la pleine lune en gémeaux du 30 Novembre 2020

Source :

“ARME : n.f. est emprunté d’abord au pluriel (1080), au latin arma (comme dans les autres langues romanes et en celtique), pluriel neutre collectif devenu féminin singulier en bas latin. Le mot latin vient probablement (selon Bréal, par un verbe armare) du nom masculin armus “haut du bras, épaule”, correspondant à un radical indo-européen que l’on retrouve dans le sanskrit irmah, le grec armos. Ce radical, de forme -ar,-er, -r, est repérable dans plusieurs autres mots latins : artus “membre” d’où articulus “article”, ars, artis “art” et aussi ritus “rite”.” Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, sous la direction d’Alain Rey

 

C’est pour manifester la beauté de Vénus que 3 femmes performance tressent leurs armes pour former le collectif 3 ¦MATRIZ¦, PELIGRO, ROJA triangle qui trace souffle chante corps danse à Paris à Athènes à Mexico triangle d’action rituel utérus triangle de ventre langue poésie triangle immunité enfance envol et oui car nous sommes 3

3.
Triangle ¦MATRIZ¦, PELIGRO, ROJA.

Nous sommes toutes cette NOUVELLE TERRE.
Nous sommes 3. Nous sommes une. Nous sommes 3.
Nous sommes nous, nues, vivantes.
Nous sommes 3 générations de femmes performances.
Nous sommes semblables. Nous sommes différentes.
Nous sommes ensemble au même endroit.
Nous sommes à Mexico, à Paris, à Athènes.
Nous partageons l’espace à 3.
Nous sommes la réinvention de la femme artiste
au-delà de la spoliation
et de cette habitude de nous manger crues.
Notre sève est à l’écoute du lieu et du monde corps.
Nous sommes 3 ingrédients_désirs qui s’unissent
et donnent sein ou fesse, coquille ou coquillage.
Nous accueillons les marées et les courants.
Pourtant nous engendrons des formes avec calme,
délicatement et avec joie.
Cette postérité n’a pas besoin d’être revendiquée puisqu’elle est déjà à nous.
Notre identité multiple est mise à nue et ne sera jamais dépossédée d’elle-même.
Nous oeuvrons à nos réappropriations.
D’ailleurs, nous sommes Elle.
Elle respire le triangle crâne, mémoire, mythe.
Elle annonce le triangle mobilisation, décolonisation, guérison.
Elle trace le triangle action, rituel, utérus.
Elle danse le triangle immunité, enfance, envol.
Elle accueille le triangle pulsion, érotisme, sublimation.
Elle chante le triangle ventre, langue, poésie.
Elle râle le triangle force, énergie, propulsion.
Elles changent le triangle vie, vue, voix.
Elles se nomment triangle inspiration, attention, apparition.
Elles  puisent leurs ressources dans l’oscillation, l’ouverture, et l’invisible.
Elles disposent de l’espace, du vent, de l’eau, et du feu.
Chacune est reliée. Chacune garde une autonomie de mouvement.
Nous mobilisons les mémoires cellulaires
pour les libérer de leurs traumatismes transgénérationnels.
Nous nous réapproprions nos rêves et nous les partageons.
Nous réinventons le souffle.
Nous sommes 3. Nous sommes le triangle ¦MATRIZ¦, PELIGRO, ROJA.
SOFI est l’AIR de la vision à l’EST.
AURORE est l’EAU de l’émotion à l’OUEST.
DULCE est le FEU de la transformation au SUD.
Nous sommes toutes l’hémisphère NORD.
Nous sommes toutes cette NOUVELLE TERRE.
<3.

Collectif trois – http://www.myowndocumenta.art/trois/

3.

DULCE TRÉJO / ¦MATRIZ¦
http://www.loligo.tm.fr/artistes/loligo-DulceTrejo.htm

Dulce Trejo

SOFI HÉMON / PELIGRO
http://www.sofihemon.net/sofihemon-peligroMetazoa.html
http://www.loligo.tm.fr/artistes/loligo-sofihemon.html

sofi hémon P

AURORE LALOY advenue MÉTÉORA / ROJA
http://www.horslaloy.net
http://www.loligo.tm.fr/collections/loligo-collection-aurorelaloy.html http://www.myowndocumenta.art/aurore_laloy/

 

Contacter le collectif 3 : matrizpeligroroja@gmail.com

Photo : PELIGRO / Sofi Hemon pour Collectif 3 ¦MATRIZ¦ PELIGRO ROJA
Réveiller l’invisible, billet 8 : l’armée artiste, des coeurs au bout de bras ! Roja pour Collectif 3. 30 novembre 2020. Aurore Laloy advenue Météora 

0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •