-- Téléchargez Réveiller l’invisible, billet 7 : LARYNX & UTERUX en PDF --


En me réveillant de l’anesthésie, l’infirmière me demande comment je me sens après l’opération.
Je lui réponds : “Bien, je crois. Un peu vaporeuse. Juste une intense douleur aux mâchoires !”
“Impossible !” me répond-elle, “C’est à l’utérus qu’on vous a opérée. En bas, pas en haut.”

Pendant la convalescence qui a suivi l’intervention, comme je ne pouvais plus quitter mon lit, j’ai eu le temps de réfléchir à l’impact d’une décolonisation radicale du bas sur le haut, et aux liens invisibles que je pouvais tisser entre les deux pôles :

Le SEXE  et la BOUCHE

Le VAGIN et la MACHOIRE

La VULVE et les LÈVRES

Le COL et le COU

Le CERVIX et les CORDES VOCALES

L’UTÉRUX et le LARYNX

Le VENTRE et le CHANT

L’ENTRE et le SORT

La MAISON et le RÂLE

La PATRIE et le CRI

Le VIOLONCELLE et le SILENCE

La RAGE et la PAROLE

Le VIDE FÉCOND et la CRÉATION

Le TROU et la DIVINATION

La GÉOMANCIE et l’ASTROLOGIE

L’ORGASME et le SOUFFLE

Le FEU et la GLACE

Le NADIR et le ZENITH

Les MONSTRES et les ASTRES

Le DIABLE et la TERRE LIBRE

Les noms DÉVOLUS et ceux CHOISIS

LE POGAM et LALOY

L’AURORE et la MÉTA-AURORE

Les lieux ECHUS et les INVAINCUS

La BRETAGNE et la GRECE

L’INDE et le BERRY

L’OCCIDENT et l’ORIENT

L’ILE et le CONTINENT

L’ ALPHA et l’ OMEGA

Le BAS et le HAUT

Le MICROCOSME et le MACROCOSME

La NAISSANCE et la RENAISSANCE

La NOUVELLE TERRE et la MÉTÉORA

L’ORO y la ROJA

 

Pendant les trois semaines qui ont suivi l’opération, du 31 août au 21 septembre jour de l’équinoxe d’automne, j’en ai profité pour réitérer l’expérience oraculaire menée pendant le premier confinement de mars à mai. / Réveiller l’invisible, billet 5, La vie rêvée de la Terre /

Cette fois en partageant l’expérience avec deux autres femmes artistes qui pratiquaient la géomancie chaque matin au réveil en même temps que moi. L’une s’appelle Dulce Tréjo, elle est danseuse et vit à Mexico, elle m’a invitée à parler de mon vécu en rapport au cancer du col de l’utérus dans son projet ¦MATRIZ¦. L’autre s’appelle Sofi Hémon, elle est plasticienne et vit à Paris, elle a été invitée par Dulce Tréjo à expérimenter des espaces dans ¦MATRIZ¦ ce projet s’appelle PELIGRO. Elles ont interrogé les rêves de la Terre en même temps que moi chaque matin pendant ces trois semaines.

Trois femmes traçant les figures géomantiques au moyen d’une danse-transe de la main ou du corps en entier guidé par les mouvements sismiques du globe terrestre et faisant apparaître ainsi les rêves de la TERRE. Cherchant à nous reconnecter à la terre, aux autres astres, à nous réinventer un rapport au souffle dans un cadre où la liberté de mouvement est entravée, dans un monde où les libertés sont étouffées.

C’est ainsi qu’est né le projet ROJA au sein du Collectif 3 ¦MATRIZ¦ PELIGRO ROJA

ROJA espace de transition, matrice, gangue, coque, bordure, frontière, endroit ou s’opère dissolution et coagulation, SOLVE et COAGULA, dissolution de l’identité nom de résistance, nom de clandestinité, nom de guerre, nom de code, nom de scène Aurore Laloy et coagulation de l’identité pseudonyme amulette nom de protection METEORA, coquille. La disparition n’est-elle pas l’apparition d’identités fantômes ? ROJA est le vide fécondant qui a permis la naissance du spectre METEORA.

Dans ROJA

Je témoigne donc de la gestation et de la naissance de / MÉTÉORA / MÉTA-AURORE renée, aérolithe bolide, astre libre

/ MÉTÉORA / auto-nommée pour conjurer radicalement la maladie. 

/ MÉTÉORA / auto-prononcée contre les fatalités issues de transmissions psychogénéalogiques.

/ MÉTÉORA / auto-engendrée en vertu de me délier de toute appartenance, redevance, ou asservissement à une autorité décrétée supérieure et de m’en affranchir.

/ MÉTÉORA / ni patronyme ni matricule ni code barre ni école ni enfant tyran ni état ni union non encore consentie.

M’auto-proclamant ainsi / MÉTÉORA / citoyenne universellement libre de choisir mon mode et mon lieu de vie, comme chacune et chacun devrait l’être sur notre planète terre, ce droit étant naturel, et donc inaliénable et sacré, comme l’énonce Olympe de Gouges dans la Déclaration des droits de la femme transposée en miroir de la déclaration des droits de l’homme.

La réappropriation de soi m’apparaissant comme un acte pirate nécessaire à l’élargissement de la conscience et l’extension des libertés fondamentales pour résister à la tendance inverse imposée par la politique mondiale actuelle. 

Moi / MÉTÉORA / je me déclare libre d’ouvrir les fenêtres pour rire, et même pour pleurer, libre de chanter, libre d’inviter la poésie et la musique à traverser mon réel, libre de rêver éveillée, libre de réveiller l’invisible, libre de prendre la parole et libre de me taire si je préfère écouter, par exemple dans / MATRIZ / PELIGRO / ROJA / où moi / MÉTÉORA / je prie pour la renaissance de la terre, je souhaite la naissance de la nouvelle terre, plus que tout, je désire assister au premier matin du monde libre.

MÉTÉORA OURA AURORE LE POGAM LALOY prière à la nouvelle lune en balance et à Sainte Renée le 19 octobre 2020

Photo : Collectif 3 ¦MATRIZ¦ PELIGRO ROJA

Réveiller l’invisible, billet 7 : LARYNX & UTERUX – ROJA pour Collectif 3. Sainte-Renée. 19 octobre 2020. Aurore Laloy advenue Météora

0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •