Sélectionner une page

-- Téléchargez La ville lumière en PDF --


La ville lumière était apparue au tournant de la rue. Sublime et radieuse.

Elle a courut vite, très vite, le souffle court.

Attraper le dernier rayon de soleil.
Enfin, pénétrer la ville lumière.

Elle devez explorer tous les possibles.

Gouttelettes de lumières parcourent sa peau nue.

La femme oiseau, la reine des sorcières, était là pour l’accueillir.

Elle, la femme du phare, transmet les secrets des êtres à plumes.

Clipoties, vagues, remous, or et argent.

Les gouttelettes se transforment en brume.

L’air est lourd, le ciel noir.

Le phare est au centre de l’orage.

De grands éclairs rouges zèbrent le ciel noir, mouvant. Une guerre éclate dans les cieux.

La grande antenne, face à la cabane, attire la foudre et protège la femme.

Les immeubles noirs et vides dérivent dans la tempête. Une lumière blanche et crue, illumine les fenêtres, tel un gigantesque flash,  révélant les ombres d’humanoïdes terrorisés, blottis dans leurs lits.

La lune est passée de bleue, à rouge, à noire puis blanche.

La femme du phare a finie sa mue.

Elle quitte sa vieille peau, la donne à manger aux corbeaux, charognards rois des toits vont la disperser.

Elle peut, à nouveau, danser  le monstre d’eau et de métal.



Ecrire à l'auteur
0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •