Après ses études aux Beaux-Arts de Téhéran, Golnaz Behrouznia prend part à plusieurs expositions en Iran. Ses compositions gélatineuses, Floating Pieces, sont saluées par le prix de la Biennale de la Sculpture en 2007 au Musée d’Art Contemporain de Téhéran.

Suite à sa formation en Création Numérique à Toulouse en 2011, elle réalise plusieurs œuvres transmédia guidées par l’intérêt qu’elle porte à l’émergence et à l’évolution du vivant.  Elles sont notamment présentées au musée Les Abattoirs (Toulouse) dans le cadre de la Novela en 2011, lors de l’exposition «Are We Already Gone? » de FlickerLab (New York) en 2014, en 2017 au centre d’art Espace Croisé (Roubaix), et au Palais du Coudenberg, festival BEM 2018 (Bruxelles).

Sa série de sculptures flottantes, Aquatilium, a obtenu l’aide à la création de la DRAC Midi Pyrénées en 2014.
En 2015 elle crée l’installation Lumina Fiction, proposant un environnement immersif autour d’une fiction biologique. L’œuvre en collaboration avec l’artiste sonore François Donato, est produite avec l’aide du Dicréam, sous le commissariat de de Xavier Malbreil. Elle fait partie de la Biennale des Bains Numériques 2016 (Enghien les Bains). Lumina Fiction #2, produit par Vidéoformes avec l’aide de Clermont-Ferrand Communauté en 2017, est présentée au festival Tadaex (Téhéran) et au festival ADAF (Athènes).

En 2018-2019, Dissimilarium 0.1, des iîots se révélant par lumières et sons génératifs, touche au rapport entre l’être humain et son environnement. Réalisée en collaboration avec François Donato, produite par Vidéoformes et présentée au festival 2019, l’œuvre a bénéficié des aides à la création Dicréam et Scan.

Remerciements Emmanuel Aubert

www.golnazbehrouznia.com

0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •