Sélectionner une page

-- Téléchargez Maud Watel Kasak en PDF --


Artiste pluridisciplinaire

Elle intègre une formation musicale dès le plus jeune âge, étudiant le piano et le solfège. Les Beaux-Arts de Lille lui permettent d’explorer le dessin, la peinture, la photographie, la sculpture, la performance ou encore la vidéo. Sa recherche artistique porte sur ce fait nouveau que constituent l’accélération et la multiplication des voyages humains en interrogeant les thèmes de langage, mouvement, musicalité et représentation. Elle réalise des installations performatives où plusieurs media entrent en jeu. Son expérimentation l’amène à travailler sur le rapport du corps devenant source de représentation. Elle s’oriente alors vers la danse et le théâtre. Elle rejoint le Conservatoire du 5ème arrondissement de Paris et poursuit un master d’études théâtrales à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Participant à plusieurs projets de théâtre, de performances et de courts-métrages, elle développe ses qualités d’interprète et de metteur en scène. Elle lance un laboratoire de recherche basé sur l’improvisation théâtrale au Petit Théâtre du Bonheur à Paris, ce qui aboutit à sa création Les Précipités du Labo. A Paris, elle met en scène plusieurs projets : la pièce de théâtre Serial Killer, une création pluridisciplinaire avec un texte de Marlon Miguel Sur le chemin…, la pièce de théâtre Hernie Discale et développe avec Alexis Crawshaw des improvisations musicales et théâtrales. Elle co-réalise avec Grégory Combes, un court-métrage adapté de la pièce de théâtre Serial Killer et réalise le court-métrage Un bout de Maison écrit par Florence Valéro. Elle développe avec Azadeh Radbooei une série de performances participatives autour de la pièce En attendant Godot. Elle obtient trois résidences artistiques avec le Senselab de l’université de Concordia à Montréal, pour le projet En attendant…, le projet Street Opera, Une vie sous influences en 2014 et pour réaliser des workshops pluridisciplinaires en 2016. Elle reçoit également deux résidences au Translab de l’UCSB, pour le Festival Primavera de Santa Barbara et The End of Year show où elle présente respectivement trois performances Gestes Touchants avec Matt Wright et Tim Wood, la Perception Transamplithéâtrale avec Alexis Crawshaw et Marcos Novak en 2014, Psychagogy avec Alexis Crawshaw et Tim Wood en 2016. En 2015, elle propose une nouvelle création transdisciplinaire Jasam Van Sebe (Hors de moi) qui mêle théâtre, musique et vidéo, pour le festival Acte et Fac de Paris 3 joué au Théâtre de la Bastille, Théâtre des Rendez-vous d’ailleurs, Fondation des Etats Unis, et Théâtre de l’Opprimé à Paris et une résidence au Château Gombert Roudelet Felibren à Marseille. Depuis 2017 elle coréalise avec Matias Gallipoli, le projet A Kind of Music Tale, un vidéo documentaire en 360° sur les musiques du monde tourné en Argentine, Inde, Thaïlande, Malaisie, Cambodge et Bali. Le projet A kind of music tale amène également le développement d’une installation performative. De retour à Paris elle met en scène en 2018, le spectacle pour enfants Le grand voyage de Jeanne et Nahuel, un conte musical interactif. Depuis 2018 elle est intervenante dans les écoles pour les ateliers périscolaires et anime un atelier de programmation informatique et un atelier de court-métrage d’animation. Elle donne également des cours et ateliers de théâtre et de musique pour différentes structures depuis plusieurs années. Elle est directrice artistique de l’association WatKaz, collectif d’Arts Performatifs depuis 2012.



Ecrire à l'auteur
0
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •