Sélectionner une page

-- Téléchargez Matias Gallipoli en PDF --


Musicien et psychologue argentin

En tant que batteur, il a joué dans de nombreux groupes comme Indica, AVTO or Los Trotarrayas, explorant plusieurs styles de musique (Alternative Rock, Pop, Funk, Jazz). Il a performé sur les scènes les plus importantes de Buenos Aires : Niceto Club, The Roxy, La Oreja Negra, Makena. Il joue actuellement à Paris avec le groupe de métal Topraq.

Professeur de batterie, il a travaillé  plusieurs années au sein de La Efe, une école de musique, et de Fusion 3, un espace culturel. Il donne également des cours particuliers. Il a notamment développé des ateliers d’initiations musicales pour les enfants en rapport avec la batterie et les percussions. Selon lui, l’idée d’explorer différentes façons de ressentir, percevoir et jouer de la musique est en lien avec le développement de la relation générée entre le professeur et l´élève, présent dans l’expérience d’apprentissage de la musique. La chose la plus importante pouvant émerger de cette relation entre professeur et élève est non pas le résultat final de la transmission du contenu mais plutôt le procédé et la signification particulière pour chaque participant de l’apprentissage, comment il peut en être affecté.

A présent à Paris, il développe au sein de Watkaz depuis 2017 des ateliers d’initiation musicale et de percussions pour enfants et donne également des cours particuliers de batterie. Aussi, il développe A kind of Music Tale, un vidéo documentaire en 360° sur les musiques du monde tourné dans plusieurs pays et donnant lieu à une installation performative.

Il a développé parallèlement une carrière de psychologue depuis 2013 á Buenos Aires. Il a travaillé dans différentes institutions dédiées aux personnes ayant des pathologies mentales et physiques, mettant en place des ateliers de musique thérapie. Il coordonne l´espace Art au sein de l’institut Ba Derej, un centre de jour pour personnes autistes.

Il souhaite aboutir à la création d’ateliers de musique thérapie, la réflexion de la musique comme un langage universel a fait son chemin. Utilisant la musique comme un pont entre les thérapeutes et les personnes montrant des difficultés sociales de communication (spécialement l’expérience avec les personnes autistes), la connexion faite lui a donné la première étape pour explorer le sens de la musique comme une rencontre universelle entre les gens.

 



Ecrire à l'auteur
1+
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •